L’équipe de France pour 2020 annoncée avec dans le viseur la lutte pour les quotas olympiques

28 février 2020
Paris, France
La France n’a pour l’instant atteint aucun quota pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Thomas Chirault, Pierre Plihon, Romain Fichet, Lisa Barbelin, Audrey Adiceom et Mélanie Gaubil ont été retenus dans l’équipe arc classique qui représentera la France aux Championnats d’Europe à Antalya, en Turqui, du 20 au 26 mai 2020.

Ils seront accompagnés par le vice-champion olympique Jean-Charles Valladont et Lauréna Villard pour la troisième étape de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc à Berlin.

Quatre athlètes par catégorie sont autorisés à participer aux épreuves de la Coupe du Monde, trois seulement aux championnats.

La France n’a pas encore obtenu la moindre place de quota pour les Jeux Olympiques qui se dérouleront cette année à Tokyo. Antalya et Berlin offriront aux pays européens leurs deux dernières occasions d’obtenir des tickets olympiques.

Tout d’abord, l’équipe qui participera aux Championnats d’Europe tentera de gagner des quotas individuels. Ensuite, à Berlin, les athlètes auront la possibilité de viser l’une des trois invitations d’équipe restantes, et s’ils n’ont pas encore obtenu de place qualificative après cela, aux toutes dernières places individuelles mises en jeu.

Les sélections pour l’équipe de France se sont déroulés en deux phases, les 14-15 janvier puis les 22-23 février 2020.

Outre les épreuves de qualification olympique, l’équipe de France arc classique prévoit de participer à la Coupe d’Asie à Bangkok en mars, à un camp d’entraînement à Antalya début avril et aux trois étapes de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc de cette saison.

Les critères de sélection mis en place par la Fédération Française de Tir à l’Arc pour les Jeux prévoient que l’archer qui remporte un quota olympique sera automatiquement sélectionné pour Tokyo.

Toutefois, si plusieurs quotas sont obtenus, les archers choisis pour représenter les intérêts français dans l’épreuve du double mixte aux Jeux Olympiques seront identifiés par le directeur technique national.

Après avoir terminé deuxième des derniers Jeux Olympiques, les chances de Jean-Charles Valladont de concourir à Tokyo semblent bien minces. En tant que quatrième archer et réserviste de l’équipe masculine, pour qu’il puisse tirer à Jeux Olympiques, il lui faudrait qualifier lui-même une place individuelle à Berlin ou espérer que ses coéquipiers gagnent un ticket d’équipe et qu’il soit choisi pour remplacer l’un d’eux dans la composition de l’équipe. 

C’est la capitale française, Paris, qui accueillera les prochains Jeux après Tokyo, en 2024.