Karma offre au Bhoutan le premier quota olympique de son histoire

28 novembre 2019
Bangkok, Thailand
Six places pour Tokyo 2020 ont été attribuées à l’occasion des Championnats asiatiques de tir à l’arc 2019.

Karma est devenue la première athlète du Bhoutan à obtenir un quota olympique, tous sports confondus. Elle a remporté cette place en arc classique féminin pour les Jeux de Tokyo 2020 lors du tournoi continental asiatique de qualification à Bangkok.

“C’est la première fois que le Bhoutan participe à un quart de finale, je suis donc très heureuse et très chanceuse de tirer,” a déclaré Karma. “J’ai le sentiment que mon rêve devient réalité. Avant, pour moi c’était toujours grâce à une invitation. Maintenant, je peux rivaliser avec les autres, merci beaucoup.”

Le tir à l’arc est le sport national du Bhoutan. Le pays a participé à tous les tournois olympiques de tir à l’arc depuis Los Angeles en 1984, mais a toujours reçu des invitations selon le principe de l’universalité. Karma avait ainsi bénéficié de l’une de ces places pour participer aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio.

Ces invitations sont attribuées à de plus petites nations sportives ou en développement afin d’assurer la diversité aux Jeux.)

Le nombre de quotas d’universalité ayant été ramené de trois par sexe à Rio 2016 à deux pour Tokyo 2020, il n’était pas encore certain que le Bhoutan continuerait à en bénéficier.

La qualification était cruciale, mais Karma s’est montrée impressionnante.

Tête de série numéro 31 du tournoi, elle a d’abord battu Rand Saad Al Mashhadani et Niloofar Alipoor, deux fois 6-2, puis Waraporn Phutdee, 6-4.

Au vu des résultats dans les autres matches, il suffisait d’une victoire en quart de finale pour assurer la place olympique. Mais Karma s’est retrouvée menée 5-3 après quatre sets contre la Malaisienne Nur Aliya Ghapar.

Un mauvais 4 de Ghapar au cinquième remettait la Bhoutanaise de 29 ans dans le match, et elle parvenait à égaliser pour aller jusqu’au barrage.

C’est Karma qui lâchait la première flèche du tie-break, un X10. Dix points, tirés rapidement sous des rafales de vent. C’en était trop pour son adversaire malaisienne, qui ne parvenait pas à faire mieux que 9. La victoire pour Karma.

“Je suis vraiment heureuse avec mon entraîneur. Elle m’a donné la force, l’énergie de rivaliser avec les autres,” a-t-elle dit. Sally Park, coréenne et olympienne, avait en effet coaché l’archer du Malawi Areneo David à Rio en 2016 avant de devenir l’entraîneur en chef du Bhoutan.

“Avant, je n’avais même jamais eu deux points [de set]. Je suis donc très heureuse de rivaliser avec les autres archères et j’ai beaucoup de chance avec mon entraîneur.”

Des archers indiens (sous bannière neutre), d’Iran, de Mongolie et du Vietnam ont également obtenu des quotas olympiques à Bangkok.

Les prochains quotas de tir à l’arc pour Tokyo 2020 seront attribués lors des épreuves continentales pour les Amériques, l’Océanie et l’Europe.

Les archers asiatiques, ainsi que les athlètes du monde entier, pourront encore gagner des places lors du dernier tournoi de qualification qui se déroulera dans le cadre de l’étape de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc 2020 à Berlin en juin prochain.

Quotas olympiques attribués à Bangkok

  •  Bhoutan – 1 femme
  •  Inde (participant sous bannière neutre) – 1 femme
  •  Iran – 1 homme
  •  Mongolia – 1 homme
  •  Vietnam – 1 homme, 1 femme

Le tournoi continental asiatique de qualification pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo s’est déroulé le jeudi 28 novembre 2019 à Bangkok, en Thaïlande.

Athletes

Member associations