Finale de la Coupe du Monde Hyundai 2019 à Moscou: résumé des qualifiés

28 juillet 2019
Moscow, Russia
La liste complète des athlètes qualifiés pour la grande finale du circuit international de tir à l’arc.

La Finale de la Coupe du Monde Hyundai 2019 de tir à l’arc se déroulera les 6 et 7 septembre devant le stade Luzhniki dans la capitale russe, Moscou. Seuls 32 archers se sont qualifiés pour participer à l’événement, célébration annuelle des meilleurs athlètes de l’année en tir à l’arc.

Les huit archers dans chacune des quatre catégories internationales sont placés dans un tableau de matches et s’affrontent en élimination directe jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un, nommé champion de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc.

Pour la deuxième année consécutive, les matches du premier tour seront déterminés lors d’un tirage au sort télévisé, qui aura lieu le mercredi 4 septembre en soirée, sur la Place Rouge. Les deux meilleurs de chaque catégorie sont placés aux extrémités opposées du tableau, mais toutes les autres positions sont remplies au hasard du tirage au sort.

Les noms suivis d’une ville indiquent les vainqueurs d’étape. Les numéros (1) et (2) identifient les têtes de série dans chacune des catégories, alors qu’un archer suivi de (hôte) remplit la place sur invitation offerte à la Russie en tant qu’organisatrice de la Finale.

Classique hommes

Brady Ellison, quadruple champion de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc, est depuis longtemps l’homme à battre en arc classique sur le circuit international. En 2019, il a enfin gagné le titre mondial qui manquait aux côtés de ses succès en Coupe du Monde.

En plus de sa médaille d’or aux Championnats du Monde Hyundai de tir à l’arc à Bois-le-Duc, il arrive à Moscou en tant que numéro un mondial. Il visera une cinquième victoire en carrière en Finale de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc.

À ce jour, personne n’en a gagné plus de quatre, même si l’archère poulies Sara Lopez a égalé le total d’Ellison en remportant l’or à Samsun en 2018.

Lee Woo Seok et Lee Seungyun se sont tour à tour retirés de l’épreuve de fin de saison pour se concentrer sur les sélections coréennes pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui seront déjà en cours quand arrivera le mois de septembre. Mais Kim Woojin, triple champion du circuit et double champion du monde, est lui toujours dans la liste de départ.

Mete Gazoz, Sjef van den Berg et Mauro Nespoli ont tous connu de bonnes saisons.

Classique femmes

L’année écoulée a été une nouvelle fois excellente pour Tan Ya-Ting.

L’athlète du Chinese Taipei a récolté le bronze individuel aux trois étapes du circuit auquel elle a participé. Et ceci a son grande importance, puisque la numéro 2 mondiale sera classée tête de série à Moscou et ne sera pas dans la même partie de tableau que la numéro 1 mondiale Kang Chae Young.

En plus d’une décennie de compétitions internationales et plus de 30 podiums en carrière sur le circuit de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc (toutes épreuves confondues), Ya-Ting n’a jamais remporté de médaille d’or individuelle. On sait que que ça va arriver. La question est quand? Pourquoi pas à Moscou?

An Qixuan et Zheng Yichai sont les chefs de file du renouveau de l’équipe chinoise d’arc classique.

Qui souhaite affronter Ksenia Perova au premier tour? Bien qu’elle n’ait pas connu la meilleure saison de sa carrière, la championne du monde 2017 est connue pour aimer créer la surprise. Chez elle à Moscou, elle pourrait bien être la figure la plus enthousiasmante du tournoi.

Gagnante de l’étape à Berlin à 18 ans seulement, An San, dont les entraîneurs coréens ont longtemps voué l’avenir prometteur, s’est retirée de cet événement pour se concentrer sur les sélections pour les Jeux Olympiques qui auront lieu à l’été prochain  à Tokyo. C’est la Française Mélanie Gaubil, toute proche de se qualifier aux points, qui prend sa place.

Poulies hommes

Lors de la Finale de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc à Mexico en 2015, les quatre archers poulies les mieux classés s’étaient tous inclinés au premier tour. Avec le système de tirage au sort mise en place aujourd’hui et la qualité dans cette catégorie, les résultats à Moscou pourrait bien être tout autant chamboulés.

Le champion du monde en titre, James Lutz, n’a participé qu’à deux compétitions internationales en 2019, avec deux victoires à la clé. Il a remporté l’étape du circuit à Antalya, puis les championnats du monde à Bois-le-Duc. Invaincu à ce jour, il peut battre n’importe qui lors du premier tour à Moscou.

Le représentant de l’hôte russe Anton Bulaev, vainqueur des Universiades cette année, est un outsider au même titre.

Braden Gellenthien a repris la première place mondiale à Mike Schloesser à la publication des nouvelles listes la semaine dernière. Ce sont les deux finalistes les plus constants du circuit, mais garder ces positions en haut du classement devient de plus en plus difficile.

En parlant de régularité, SJozef Bosansky est le premier athlète slovaque à se qualifier pour une Finale de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc. Aucune apparition dans une finale d’étape en 2019, mais des résultats solides dans les huit premiers.

Poulies femmes

La Colombienne Sara Lopez n’est pas parvenue à maintenire sa poigne de fer sur la concurrence en 2019, comme elle l’avait fait lors de la saison précédente où elle était restée invaincue. Mais les statistiques montrent que ce n’est pas dû à une baisse de son niveau.

En 2019, Lopez a atteint la meilleure moyenne par flèche de sa carrière à ce jour avec 9,75 points. (Contre 9,72 en 2018 et 9,73 en 2017). Son taux de victoires en match est toutefois tombé à 79%, son plus bas niveau depuis 2014.

C’est le niveau de jeu de ses concurrentes qui s’améliore. Surtout lorsqu’elles se retrouvent face à la quadruple championne de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc.

La nouvelle No 1 mondiale Alexis Ruiz a connu une impressionnante première saison sur le circuit international. Elle est la seule athlète, toutes catégories confondues, à être montée sur le podium lors des quatre étapes de la tournée, avec une victoire à la clé à Berlin.

Natalia Avdeeva se retrouve à Moscou grâce à la place offerte au pays hôte, la Russie. Mais la championne du monde a prouvé sa capacité à remporter de grandes victoires ces deux dernières années. (Elle a gagné les championnats du monde en salle en 2018 avant de remporter le titre en extérieur cette saison.)

Aucune archère sur la liste de départ en arc à poulies féminin ne créerait une réelle surprise si elle devait lever le trophée de la Finale de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc cette année.

La Finale de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc 2019 se déroulera les 6 et 7 septembre à Moscou, en Russie.