Première couronne pour l’équipe féminine ukrainienne d’arc à poulies

1 août 2015
Copenhagen (DEN)
Les Ukrainiennes ont eu un parcours semé d’embuches à Copenhague puisqu’elles ont battu l’équipe tête de série numéro 1 ainsi que l’équipe locale pour parvenir en finale.

Les filles ukrainiennes d’arc à poulies admettaient ne pas avoir de grandes attentes après l’épreuve de classement, puisqu’en tant que seizièmes elles affrontaient la meilleure équipe et championne du monde, la Colombie, au premier tour.

L’équipe bleue et jaune a distancé les favorites Colombiennes de six points pour lancer leur course vers la finale des mondiaux de Copenhague. Avec une moyenne d’âge de 19 ans pour l’équipe, Mariya Shkolna, 17, Viktoriya Dyakova, 21, et Olena Borysenko, 19, a également battu la nation hôte, le Danemark, sur son chemin.

Leurs adversaires en finale, les Pays-Bas, avaient glané la médaille d’argent aux mondiaux de Belek en 2013, Inge Van Caspel et Irina Markovic faisant équipe cette année-là avec Martine Couwenberg.

Pour les mondiaux de cette année à Copenhague, la jeune Evelien Groeneveld a rejoint Inge and Irina. Evelien avait remporté les Championnats du Monde de la Jeunesse à Yankton plus tôt en 2015.

Opposée à l’Ukraine dans le match pour la médaille d’or, l’équipe orange des Pays-Bas a pris le meilleur départ et se retrouvait trois points devant après la première volée. Et toujours devant avant la première volée, mais plus que pour un point, juste avant les six flèches finales.

C’est le moment qu’ont choisi Mariya, Viktoriya et Olena pour porter leur attaque, réussissant deux 10 pour débuter la dernière série. Elles ont retourné le match à leur avantage et pris la tête pour la première fois à 189-188.

 

La tension était palpable au Palais Christianborg. Quand Inge Van Caspel a tiré un 8 à sa dernière flèche, un grand ‘Oh’ est sorti de la foule.

“J’ai tout gâché avec une flèche,” s’exclamait Van Caspel après le match. “Je tremblais et c’était bas dans le 8.”

La messe était dite, les Néerlandaise n’avaient plus le temps de revenir avec seulement deux dernières flèches encore à tirer, et l’Ukraine se parait d’or.

“Nous gagnons la médaille d’or pour la première fois,” a dit Olena Borysenko, encore toute à son bonheur. L’Ukraine a un excellent palmarès aux mondiaux en salle mais pas encore de titre mondiale en plein air.

“C’est une médaille très importante pour l’Ukraine, en particulier pour les archers poulies de notre pays,” a-t-elle expliqué.

Les Vénézuéliennes Jhoaneth Leal, Ana Mendoza et Olga Bosch ont gagné leur place en finale pour le bronze avec une victoire de prestige au deuxième tour face à l’une des meilleures équipes du monde, les USA.

Le match pour une médaille face à l’équipe tête de série numéro 3 du tournoi, la Corée, n’a par contre pas tourné en leur faveur. Kim Yun Hee, Choi Bomin et Seol Dayeong ont rapidement pris l’avantage pour ne plus rien lâcher et même porter leur avantage à cinq points à la fin, 229-224.

 

Après avoir terminé huitième à Belek, les archères d’arc à poulies coréennes ont fait un beau bond en avant pour grimper sur le podium.

“Nous étions concentrées sur notre jeu, pas sur le Venezuela,” expliquait Choi Bomin, ancienne championne du monde par équipe en arc classique. “On ne les connaît pas, on ne sait pas comment elle tire. Ne pas se soucier du tout de tirer contre elles, c’est ça qui nous a aider à les battre.”

Dominatrice dans la compétition classique, la Corée devient aussi de plus en plus forte dans la division de l’arc à poulies, grâce au travail effectué.

“Dans notre pays, on s’entraîne ensemble, on séjourne dans la même chambre durant longtemps, et on consacre donc vraiment beaucoup à notre préparation,” a ajouté Choi. “Voilà comment notre niveau de compétition devient de plus en plus haut avec le temps.”

La coéquipière de Choi, Kim Yun Hee a aussi déjà remporté une médaille dans l’épreuve individuelle mais on n’en connaît pas encore la couleur. Elle affrontera en effet l’Américaine Crystal Gauvin en finale au cours de l’après-midi. Cela pourrait être le premier titre mondial en arc à poulies pour la Corée.