Trois pôles positions pour Lopez et la Colombie en poulies

27 juillet 2015
Copenhagen (DEN)
Sara Lopez, l'équipe féminine colombienne et le double mixte colombien ont tous revendiqué la place de numéro un aux championnats du monde de Copenhague.

Il ne manque à l’archère poulies Sara Lopez que deux grands titres à son palmarès, les Jeux Mondiaux et une couronne aux championnats du monde seniors.

A Copenhague, elle se devait de prendre un bon départ si elle comptait avoir la possibilité de cocher de sa liste le dernier.

Plus tôt cette année, Lopez avait établi un nouveau record du monde pour l’épreuve de classement à 72 flèches et le match à 15 flèches à 50 mètres.

En prélude à sa préparation pour les mondiaux de la jeunesse de Yankton, où elle été sortie en quart de finale mais a remporté l'or en double mixte avec Camilo Cardona, Lopez avait réitéré cette meilleure marque mondiale à plusieurs reprise.

Celle qui vient de la ville colombienne de Pereira, dont la caractéristique est un climat printanier – la température moyenne est de 26 degrés Celsius –a trouvé à Copenhague des conditions difficiles.

“Il fait si froid et sombre que pendant toute la première moitié je n’y voyais presque rien,” a déclaré Sara.

Mais la mauvaise visibilité n’a pas semblé être un grand obstacle puisqu’elle a réussi le meilleur score de toutes poulies femmes sur le terrain pour prendre la tête de l’épreuve de classement.

Après son expérience malheureuse de Yankton où son viseur s’était bloqué en raison de la pluie, Sara ne laisse plus rien au hasard.

“La météo était dur, le vent fort. Il faisait très froid, mais j’ai beaucoup appris de Yankton, que je suis venue ici préparée à toute situation.”

Sara a été en tête de l’épreuve de qualification du début à la fin, terminant avec 698 points. La Danoise Tanja Jensen et la Française Amelie Sancenot

ont terminé juste derrière elle, respectivement avec sept et onze points de retard.

“Mes sensations étaient très bonnes et mes tirs ont juste atteint le 10,” a expliqué Jensen, tout en admettant que son bon classement ne lui offrait pas directement un laisser-passer pour le podium. “Souvent, ce ne sont pas les trois meilleures classées qui atteignent les finales.”

L’équipe colombienne féminine, championne du monde en titre, a aussi pris le premier rang des qualifications avec 2013 points, même score que la Russie mais avec plus de X. La Corée et les États-Unis juste derrière quatrième et cinquième.

Lopez et Camilo Cardona, le mieux classé de la sélection masculine, sont aussi sortis en tête du classement en double mixte.

“Je suis venue ici pour gagner les mondiaux puisque c’est un titre qui me manque,” a déclaré une Sara visiblement déterminée. “Si les titres par équipe et en mixte viennent aussi, ça serait juste incroyable!”

Sara et Camilo ont tiré ensemble en double ces cinq dernières années, avant et plus longtemps que la carrière internationale de Lopez à ce jour. Il y a tout juste un mois à Yankton, le duo a remporté le titre jeunesse par équipe mixte pour la deuxième fois d'affilée.

Ils sont de la même ville, représentent le même pays et sont de bons amis, ce qui rend les choses beaucoup plus faciles, selon eux.

“Après Yankton, nous avions un objectif clair,” a expliqué Camilo: “Allons-y et gagnons les mondiaux seniors!”

Dans la compétition individuelle masculine, Cardona a réussi une belle performance avec une 10e place dans l’épreuve de classement avec 687 au total.

C’est l’Indien Abhishek Verma qui s’est montré le meilleur, avec dix points d'avance sur Camilo. Kim Jongho, vainqueur de l'étape de Coupe du Monde à Antalya cette année, a terminé deuxième et l'Américain Braden Gellenthien troisième.

L’archer local et champion de la Coupe du Monde 2013 Martin Damsbo a réussi sa meilleure performance depuis un certain temps, terminant septième.

“Je n’avais que 111 points après mes douze premières flèches. Mes tirs ont atterri juste en dehors du 10 tellement de fois que ça commençait vraiment à devenir frustrant,” a déclaré Martin. “Mais tu dois toujours te battre jusqu’à la toute dernière flèche.”

Alors que les deux premiers tours éliminatoires auront lieu mercredi, grâce à son top 8, Martin s’est offert un laissez-passer direct pour le troisième tour qui se jouera jeudi.

“Je n’appellerais pas ça un passe-droit gratuit, mais c’est parfois aussi bien d'avoir un jour de congé pour s’entraîner, juste pour se détendre un peu.”

“Il faudra être bien réveillé sur le terrain, car aucun de ces gars n’est venu ici pour dormir. Si tu veux gagner, il te faut rester au top!”